Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Capture d e cran 2016 02 20 a 16 02 45

Virus Zika : cartes mondiales de distribution prévue des moustiques propagateurs

Capture d e cran 2016 02 20 a 16 02 45Une étude, publiée en juin 2015 dans la revue eLife par plus d'une vingtaine de chercheurs, établit des cartes de prévision de la propagation à travers le monde des moustiques Aedes aegypti et Aedes albopictus (moustique tigre) qui propagent le virus Zika ainsi que les virus de la dengue et du chikungunya...

Le territoire de ces moustiques est en expansion depuis 10 à 15 ans, indiquent les chercheurs, et il continue à s'étendre.

Plus d'information
http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2016-03-02/zika-cartes-propagation-moustiques-aedes-aegypti-et-albopictus

Ars zika 2016 18 page 1
Analyse de la situation épidémiologique en Martinique  
L’épidémie de Zika en Martinique se poursuit. Les indicateurs épidémiologiques de la surveillance du virus Zika mettent en évidence une diminution de la transmission virale lors de la première semaine de mai (S2016-18). Néanmoins, cette tendance reste à confirmer dans les semaines à venir compte tenu de l’impact potentiel des vacances scolaires et du pont de l’ascension sur les indicateurs de la surveillance épidémiologique. La Martinique est placée en phase 3a du Psage* « phase épidémique appelant des mesures de ges tion habituelles » depuis le 20 janvier 2016.
*Programme de surveillance, d’alerte et de gestion des émergences (arboviroses émergentes)

Ars zika 2016 18 page 3

Répartition spatiale des cas cliniquement évocateurs
En Guadeloupe, le nombre de cas d’infection par le Zika biologiquement confirmés n’est plus utile pour suivre l’ampleur et l’évolution de l’épidémie maintenant avérée. Cette confirmation biologique est désormais réservée aux femmes enceintes et aux nouveau-nés présentant un tableau de Zika, ainsi qu’aux patients présentant un tableau de Zika avec des signes neurologiques ou des signes de gravité.

Par conséquent, la carte d’incidence des cas confirmés est remplacée ci-dessous par la carte d’incidence des cas cliniquement évocateurs. L’estimation communale du nombre de cas évocateurs est obtenue grâce aux informations rapportées par le(s) médecin(s) sentinelle(s) présent(s) sur chaque commune. Ainsi, pour la période correspondant aux trois dernières semaines d’avril et première semaine de mai (S2016-15 à 18), l’incidence communale moyenne est de 36 cas pour 10 000 habitants. Les incidences les plus élevées sont observées aux Saintes et sur la Côte sous le Vent.   

Ars zika 2016 18 page 7

En ce début du mois de mai, le nombre de cas cliniquement évocateurs continue d’augmenter montrant ainsi la poursuite de l’épidémie en Guadeloupe. La Guadeloupe est placée en phase 3a du Psage* « phase épidémique appelant des mesures de gestion habituelles » depuis le 29 avril 2016.  
*Programme de surveillance, d’alerte et de gestion des émergences

Source : Le point épidémio | CIRE ANTILLES GUYANE/N° 18 | 12 mai 2016
 

épidémie Aedes albopictus moustiques Virus Zika cartes mondiales moustiques propagateurs Aedes aegypti

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK