Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Capture d e cran 2017 10 13 a 09 36 41

L'après cyclones - St Martin - Risque de pathologies infectieuses

Capture d e cran 2017 10 13 a 09 36 41L’ARS précise qu'une vigilance particulière doit être portée aux risques de pathologies infectieuses liés au manque d’hygiène et aux difficultés d’approvisionnement en eau/électricité et à la gestion des eaux usées dans certaines zones de l’île.

Toutefois, aucune épidémie n’a été détectée à ce jour sur l’ensemble des territoires concernés.

Un cas de leptospirose a été confirmé biologiquement au CHU de Martinique chez un militaire de retour de mission à Saint-Martin. Les éléments d’investigation sont plutôt en faveur d’une contamination sur un site à risque fréquenté par le cas en Martinique, avant son départ à Saint-Martin. Une infection à Saint-Martin ne peut toutefois pas être exclue.

A Saint-Martin, l’activité aux urgences du CH Fleming et des dispensaires reste soutenue et stable par rapport à la semaine précédente (100 passages/jour au CH et 70 passages/jour dans les dispensaires ).
Les consultations pour traumatismes, plaies, coupures et brulures ont diminué au cours du temps pour représenter deux consultations sur dix sur l’ensemble de l’île au cours de la semaine dernière. Les syndromes digestifs restent minoritaires sans signe de gravité.

A Saint-Barthélemy, l’activité est en baisse avec une vingtaine de passages observés quotidiennement.
Au cours de la semaine dernière, les traumatismes, plaies et surinfections représentaient 37% de l’ensemble des consultations, nombre comparable à ce qui était observé la semaine précédente. Les syndromes digestifs infectieux restent minoritaires. Aucun événement sanitaire d’importance n’a été signalé. Il n’y aucun élément d'alerte sanitaire à ce stade.

En Guadeloupe, aucune épidémie ne sévit actuellement. Aucun signalement d’importance n’a été réalisé par les professionnels de santé. Un potentiel impact sanitaire différé dans le temps est à surveiller.

En Martinique, aucune épidémie ne sévit actuellement. Aucune augmentation des indicateurs épidémiologiques surveillés en routine n’a été enregistré depuis le passage de MARIA sur la Martinique.
Un potentiel impact sanitaire différé dans le temps est à surveiller

Le bilan médico-psychologique est en cours de recueil et de consolidation. A ce jour, les informations disponibles montrent une activité importante des équipes CUMP : 275 appels reçus et 784 interventions sur le terrain.

Point épidémiologique - Surveillance sanitaire aux Antilles Spécial Ouragans Irma / Maria
https://www.guadeloupe.ars.sante.fr/point-epidemiologique-ndeg22017-surveillance-sanitaire-aux-antilles-special-ouragans-irma-maria

risque cyclones ARS IRMA José pathologies infection contaminations déjections bactéries campylobacter E.Coli shigelles salmonella Francisella tularensis E. histolytica Pseudomonas leptospira

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK