Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Relance de la culture du cacao en Martinique

Relance de la culture du cacao en Martinique

Cacao

La Région et l’État voient la filière cacao comme une filière d’avenir valorisant un produit typique et de qualité supérieure à forte valeur ajoutée, au sein d’un territoire historiquement producteur de cacao où sont installés deux chocolatiers demandeurs de production locale.

Une charte a d’ailleurs été signée entre les différents intervenants. Elle s’intègre dans une dynamique initiée par le Conseil Régional et le Pôle agroalimentaire régional de la Martinique à travers le projet VALCACO.


Cette dynam
iquevise à relancer la production de fèves via la valorisation de l’existant et l'identification de variétés adaptées pour le développement d’une filière cacao d’excellence.

Le Parc Naturel Régional de la Martinique dans le cadre des missions de protection, de conservation et de développement du patrimoine naturel et culturel que lui confère sa charte, s’inscrit naturellement comme un des acteurs de ce projet de revalorisation du cacao.

La mission de terrain du PNRM lui permet d’intervenir de façon pratique pour :

Former dans le cadre d’un chantier d’insertion, des demandeurs d’emplois à l’agroforesterie et plus particulièrement à la culture du cacao.


Ainsi, depuis juin 2013, 15 agents ont été recrutés pour assurer cette mission de relance de la culture du cacao en Martinique ;

- Réhabiliter les cacaoyères existantes. Plusieurs cacaoyères sur le territoire, plus ou moins à l’abandon, ont donc été réhabilitées et entretenues sur l’ensemble du territoire par les agents en insertion.
- Assurer, en pépinière, la production de plants de cacao en partenariat avec la FREDON, en vue de la replantation ;
- augmenter les surfaces plantées, afin de répondre aux attentes des transformateurs industriels, artisans ou particuliers, qui ne trouvant pas de matières premières sur place ont recours à l’importation. Le site de Case Pilote constitue le premier site de replantation. La mise en état du site se fait en partenariat avec le RSMA. Il s’agit d’un terrain de 50 à 100 hectares qui sera mis à disposition du PNRM par le Conseil général où le projet sera de créer une ferme pilote dans le cadre de l’agroforesterie.

Les financements de ce chantier d’insertion proviennent de l’Etat (DIECTTE), de l’Europe (FSE), du Conseil Régional

Ronald BRITHMER pour /Visite de terrain PNRM / Préfecture 27/12/2013


 

Commentaires (1)

1. BLAMEBLE Frédéric 25/04/2014

je suis intéressé par de la documentation sur le sujet.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 29/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK