Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Les îles antillaises face à l'élévation du niveau de la mer

Les îles antillaises face à l'élévation du niveau de la mer

tortuefossile.jpgCirconscrit à l'est par l'Océan Atlantique et à l'ouest par la Mer des Caraïbes, l'archipel antillais se compose de 25 îles.
En dehors de leurs différences morphologiques, socio-économiques et démographiques, ces îles sont soumises aux modifications climatiques planétaires qui sous-tendent une élévation du niveau de la mer.

Au début de la première révolution industrielle (1860-1870), la teneur en gaz carbonique (CO2) dans l'atmosphère était estimée à 260 ppm (260 molécules de gaz à effet de serre par volume d'air sec), alors qu'elle atteint aujourd'hui 380 ppm ; des études prospectives indiquent qu'à l'horizon 2050 cette teneur devrait dépasser 400 ppm.

La concentration de gaz à effet de serre (CO2, méthane, protoxyde d'Azote, monoxyde de souffre, etc.) dans l'atmosphère, bloque les rayonnements infrarouges émis par la terre, ce qui accroît la température moyenne des basses couches de l'atmosphère.

Au cours des 80 dernières années, la température moyenne de la terre a cru de + 0,7 degré Celsius et les climatologues estiment qu'au cours des 80 prochaines années, la température devrait s'élever de + 1,4 à + 5,6 degrés Celsius.
Dans ces conditions, le niveau moyen des mers devrait s'élever du fait de la fonte des glaces polaires et de celle des glaciers de haute montagne.

Pour tenter d'apprécier les variations positives du niveau marin aux Antilles, une analyse prospective a été réalisée : sachant qu'en raison du réchauffement global de la planète, le niveau de la mer dans le bassin antillais s'élève de 1,5 mm par an (en réalité, cette hypothèse de travail est largement sous-estimée, car de nombreuses régions dans le monde connaissent des variations annuelles de + 2,5 mm à + 3 mm), à l'horizon 2050 le niveau de la mer devrait s'élever d'une douzaine ou quinzaine de centimètres environ.

En propageant cette élévation à l'échelle des côtes antillaises, il s'avère qu'elles sont toutes très vulnérables.
Par exemple, toutes les côtes basses des îles des Petites Antilles sont potentiellement ennoyables ; l'intrusion marine pourrait même atteindre par endroit une extension horizontale de plusieurs centaines de mètres.

Face à ce constat, mais plus encore, face à la vulnérabilité des populations antillaises, des mesures de sauvegarde devraient être prises rapidement :

. diffuser l'information très largement pour que la population soit informée du danger qu'elle encourt ;
. mettre en place un comité de réflexion pluridisciplinaire qui aura pour mission de proposer des solutions concrètes ;
. fédérer tous les groupes de réflexions antillais en une seule et même entité.

Les sociétés antillaises se trouvent à la croisée des chemins, car elles devront prendre des décisions qui engageront leur avenir.

Pascal Saffache
Pour Fey 7 / juin 2009


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 12/10/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK