Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Pastilles d'iode : une erreur ??

Pastilles d'iode : une erreur ??

A l'arrivée du nuage radioactif de Fukushima sur la Guadeloupe et la Martinique, à Paris, au nom du principe d'égalité nationale, la ministre de l'Outre-mer, annonçait l'envoi rapide de pastilles d'iodes aux Antilles.

Elles sont stockées dans des endroits tenus secrets, et leur nombre même est un mystère. En Martinique, le Directeur de Cabinet du Préfet précise juste que l'île dispose « de plus de pillules que le nombre d'habitants, et moins de deux par habitant », entre 400 000 et 800 000 donc...

Sensées être distribuées en cas de forte contamination, les pastilles doivent saturer la thyroïde en iode stable pour que l'iode radioactive, ne s'y stocke pas.

Sauf que parmi les spécialistes, leur intérêt aux Antilles est contesté. Jean-Marc Peres de l'IRSN parle même d'une « erreur grave ». Il explique que « ces pillules d'iode stable ne sont pas sans effet sur la santé. Ce sont des perturbateurs de la thyroïde. Ils présentent des risques d'effets secondaires, et d'allergies. Ces pastilles doivent donc être réservées aux voisins très proches d'une centrale. Aux Antilles, leur distribution serait un non respect de la réglementation mise en place par l'IRSN ». Dixit l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, pourtant placé sous la tutelle de plusieurs ministères français...

LMH


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK