Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Eviter le retour du Paludisme

Eviter le retour du Paludisme


La Martinique et la Guadeloupe doivent intégrer dans les prochaines semaines le système national de surveillance du paludisme piloté par l'Institut Pasteur de Paris.

Cette plateforme internet devrait permettre d'agir plus rapidement en cas de signalement de la maladie dans les deux îles. Les experts redoutent en effet une réintroduction de la maladie transmise par les moustiques Anophèles.

Les derniers cas de transmission locale ont été enregistrés en 1965, mais le vecteur de la maladie circule toujours aux Antilles et il n'est pas exclu qu'un voyageur, contaminé en Haïti, à Sant-Domingue, en Amérique latine ou en Afrique, puisse être à l'origine d'une épidémie locale. Deux Etats de la Caraïbe en ont fait l'expérience récemment : les Bahamas (70 cas entre 2006 et 2008) et la Jamaïque (363 cas entre 2006 et 2009).

Le réchauffement climatique pourrait aggraver le risque....`

L.M.H.

Le paludisme, qui touche environ 600 millions de personnes dans le monde et entraîne le décès de plus de 2 millions de personnes par an, est la plus répandue des maladies parasitaires. En Afrique, où le paludisme est endémique, les moustiques du genre Anopheles sont les seuls vecteurs de cette maladie.

A ce jour, on recense sur ce continent 4 groupes de vecteurs du genre Anopheles : Anopheles gambiae, A. funestus, A. niliet A. moucheti, regroupant chacun un ensemble d'espèces morphologiquement très proches mais génétiquement différentes.

Pour Fey /  nov. 2011


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 30/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK