Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Une poule à la maison

Une poule à la maison

poule.jpg 
La tradition revient, à la faveur de la crise économique et du souci d'une alimentation plus naturelle. De plus en plus d'habitants des Antilles « adoptent » une ou plusieurs poules à la maison. Mon voisin a passé le cap il y a trois mois.

Tous les matins, avec une précision d'horloge suisse, à 8H30, elle pousse son cri. La poule du voisin a pondu son œuf quotidien. A en croire son propriétaire, il est bien meilleur que les œufs qu'on trouve dans le commerce.

Mais pour produire son oeuf, la poule a besoin d'un certain confort. Un abri d'abord qui lui permettra de dormir, de pondre, et d'échapper aux averses et autres coups de vent. Ce poulailler peut-être de petite taille si l'animal a accès à l'extérieur. Il doit offrir une litière de paille, à renouveler régulièrement, et un perchoir.

Une poule a besoin d'une alimentation adaptée et équilibrée. Elle mange 120 grammes de graines par jour. On trouve dans le commerce, des mélanges de céréales qui contiennent les vitamines et oligo-éléments nécessaires. En guise « d'extra », vous pouvez lui offrir des restes de repas. Elle appréciera les pâtes, les gâteaux, le riz, le maïs ou la laitue. A l'inverse, ne lui donnez jamais de viande ou encore de chips salées. Un régime uniquement composé de patates ou autres légumes risque de provoquer des carences.

La sanction est immédiate : la réduction du volume des œufs, ou l'absence de ponte. Une poule a également besoin d'eau. Elle peut boire jusqu'à un litre par jour d'une eau propre à placer dans son abri.

Poule à déclarer


Si elle peut survivre enfermée, la poule appréciera d'avoir accès à l'extérieur. Elle pourra picorer des herbes, des insectes (notamment les ravets ce qui est appréciable pour limiter leur nombre !!) et la poule sera beaucoup plus résistante aux problèmes de santé. L'animal peut en effet développer plusieurs maladies dont certaines sont mortelles.

La grippe aviaire est l'une des menaces. Le virus peut théoriquement être transmis par des oiseaux sauvages (comme les aigrettes) et pour contrôler le risque d'épidémie, le ministère de l'agriculture a décrété en 2006 une déclaration obligatoire des volailles. Elle se fait en mairie.

Précautions d'hygiène

Enfin, sachez qu'il faut prendre quelques précautions d'hygiène pour la consommation des œufs produits chez vous. La Direction de l'alimentation de la Martinique fait remarquer que quelques cas d'intoxication à la salmonelle ont été signalés récemment dans l'île. Thierry Touzet, Directeur adjoint de la DAAF explique qu'ils étaient liés à une conjonction de facteurs. La bactérie est parfois présente sur l'extérieur de la coquille et les intoxications sont liées à la consommation d'œufs crus (dans des mousses au chocolat ou des tiramissus par exemple) avec une rupture de la chaîne du froid.

Laure Martin
Juillet 2012


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 14/04/2016

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK