Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Tous les œufs ne se valent pas

Tous les œufs ne se valent pas

oeuf-seul-web.jpgL'étiquetage des œufs permet d'identifier leur qualité et leur conditions de production. Décodage.

Premier élément : le mode d'élevage

Il est repérable par des chiffres apposés sur les emballages et sur chaque œuf. Ce chiffre est le premier caractère imprimé sur l'œuf. « O » assure qu'il est issu de l'agriculture biologique. Le « 1 » concerne des poules élevées en plein air. Le « 2 » précise qu'elles sont élevées au sol. Enfin, le « 3 » le plus fréquent sur les étals martiniquais, est destiné aux poules élevées en cage, de qualité moindre.

Deuxième élément. Identifiable sur l'étiquette

La fraîcheur du produit. La catégorie « A », comporte les « œufs frais », pondus il y a moins de 28 jours, et les « œufs extra frais » qui datent de moins de 9 jours.

La catégorie « B » est destinée à l'industrie agroalimentaire.


Des œufs XXL !

Enfin, une troisième information obligatoire concerne le calibre des œufs. « XL » garantit que les œufs sont très gros et qu'ils pèsent au moins 73 grammes. A l'inverse « S » est réservé à des œufs de moins de 53 g.

Entre les deux, deux catégories, le « M » et le « L » identifient les calibres moyen et gros.

 


Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 14/04/2016

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK