Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Énergie : la Martinique face à ses choix

Énergie : la Martinique face à ses choix

photo-p-2.jpgC'est un moment stratégique pour la Martinique : l'heure des choix d'une politique énergétique. La Région s'en est emparée. En deux ans, elle s'est dotée des habilitations pour agir localement, d'un Schéma directeur, d'une Agence martiniquaise de l'énergie et d'une société d'économie mixte. Objectif : développer des alternatives au tout-pétrole. Il était temps...

Savez-vous qu'un Martiniquais produit 50% de gaz à effet de serre de plus qu'un Guadeloupéen ?

Cette différence de pollution s'explique en grande partie par l'électricité. En Martinique, 96% de l'électricité est produite en brûlant du pétrole dans l'une des deux centrales thermiques d'EDF (Bellefontaine et Fort-de-France, Pointe des Carrières). Ces centrales contri-buent à 70% de nos émissions de gaz à effet de serre. La part des énergies renouvelables est de 4% en Martinique. Elle est de 15% en Guadeloupe. Malgré les incitations fiscales, malgré les progrès techniques, la Martinique stagne depuis dix ans.

Des projets renouvelés

Pourtant, ça bouge dans le secteur et des projets devraient bientôt sortir de terre. Le premier d'envergure, pourrait être cette centrale thermique à la bagasse et à la biomasse, dans l'usine du Galion. Face aux critiques, les promoteurs ont renoncé à leur idée de départ d'un apport en charbon. Ils se tournent vers des déchets verts locaux et des graines de palmiers importées du Brésil pour compléter la combustion de la bagasse de la canne. Cette centrale, dont le chantier pourrait débuter en 2014 à Trinité, devrait fournir entre 15 et 20% de l'électricité de l'île.

Deux fermes éoliennes

De même, des perspectives s'ouvrent dans l'éolien. Neuf ans après la créa-tion de la seule ferme éolienne de la Martinique au Vauclin, deux projets pro-posent d'utiliser la même source d'énergie, à Beauséjour et à Pain-de-Sucre. A plus long terme, la géothermie est toujours à l'étude. Cette technologie permet de produire de l'électricité à partir des eaux chauffées par les volcans. En Martinique, les experts recherchent toujours des sites exploitables. De nouveaux forages sont prévus à Petite Anse et au Morne-Rouge, mais le projet le plus abouti est situé sur l'île de la Dominique. L'électricité produite en excès, chez nos voisins du Nord, pourrait être exportée vers la Martinique et la Guadeloupe. On pensait le projet bouclé quand, à la surprise générale, EDF s'est retirée du financement en avril dernier, affirmant qu'il n'était pas assez rentable. Des politiques locaux ont protesté et des négociations sont en cours... Enfin, les études se poursuivent également pour utiliser l'éolien off shore, l'énergie marine, l'énergie de la houle, et la thermique des mers, avec un projet à Bellefontaine.

Autonomie énergétique

A terme donc, le pétrole, tout puissant en Martinique, devrait céder du terrain face aux énergies alternatives. L'amélioration de l'autonomie énergétique est une volonté politique locale qui a été inscrite dans le Schéma Régional Air Climat Énergie, approuvé en juin der-nier. Mais la Martinique a pris du retard. Avec 4% d'énergies renouvelables dans la production électrique de l'île, nous sommes très loin de l'objectif de 50% d'ici 2020 fixé dans les lois Grenelle. Laurent Bellemarre, le Directeur de l'Agence martiniquaise de l'énergie, estime que nous pourrions atteindre 30% ou 35% de part d'énergies renouvelables en 2020 si une politique volontariste est menée d'ici là. Cette hypothèse permettrait de limiter les conséquences de la flambée du prix du pétrole, et de réduire de près de moitié, nos émissions de gaz à effet de serre.

Production électricité en Martinique en 2010* :
Centrales thermiques 1573 GWh*
Biomasse (dont incinérateur) 46 GWh
Éolien 1,3 GWh
Photovoltaïque 19 GWh
Total : 1639 GWh
* GWh : Giga Watt heure
* Source : Schéma Régional Climat Air Énergie. 2012

Consommation électrique en Martinique* :
43% : habitat
42% : tertiaire
15% : industrie
0,2% : agriculture
* Source : Schéma Régional Climat Air Énergie. 2012

... Réseau saturé de photovoltaïque P.2

 Laure Martin-Hernandez / Pour fey / 10/08/2013


 

Réseau saturé de photovoltaïque

Le soleil est une source d'énergie généreuse en Martinique, et de vastes espaces disponibles, comme les toitures, s'offrent encore à des installations solaires.
Les panneaux solaires ne manquent ni de rendement, ni de sites.  Oui mais... EDF n'en veut pas plus sur son réseau. Le niveau de la production martiniquaise a atteint le seuil maximal fixé par l'entreprise.
L'énergie solaire est, en effet, intermittente et aléatoire, trop dépendante de la météo. Un argument qui a conduit EDF à limiter à 30% de l'électricité distribuée à un moment donné, la part issue des panneaux photovoltaïques. Une proportion en passe d'être atteinte à certaines heures.
Le réseau est donc saturé et la production photovoltaïque ne pourra repartir à la hausse à nouveau que si des progrès sont faits en terme de stockage de l'énergie.
Les spécialistes misent beaucoup d'espoir sur la mise a point de batteries plus puissantes et à des coûts abordables.
En attendant, les développements de la filière en Martinique sont au point mort....


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 30/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK