Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Maux d'esprit

Maux d'esprit

Si pa ni bètafé pétet sé pas Bondyé tounen do'y pou pléré...
(Georges  De Vassoigne in LEZALANTOU)

Notre  environnement social est très souvent pollué de situations qu'on qualifie généralement de bizarre, tant on a le sentiment d'être trompé, dupé, abusé, mystifié,.......manipulé !!

tortuefossile2.jpgIllustrons ce propos en prenant plusieurs situations sociales qui nous embarrassent et qui nous installent dans un inconfort psychologique que nous faisons docilement taire au nom du dictat de la pensée sociale ou d'une soumission librement consentie.

Ces situations nous les vivons toutes et elles échappent à notre compréhension immédiate :

⁃    Nous achetons des voitures affichant des vitesses au compteur très supérieures aux vitesses maximales autorisées ! Pourquoi ?

⁃    On demande aux demandeurs d'emploi jeunes et moins jeunes de construire des projets professionnels réalistes et réalisables, de se former pour trouver du travail dans une conjoncture où l'emploi est devenu l'arlésienne ! Pourquoi ?

⁃    Un ministère de l'égalité des chances dans le pays où l'on naît libres et égaux en droit ! Pourquoi ?

⁃    Nous vivons une époque marquée par l'avènement des NTIC et on n'a jamais eu autant le sentiment de ne pas se comprendre ! Pourquoi ?

⁃    On nous demande de trier nos déchets pour réduire notre empreinte écologique alors que grandit le 6ème continent ! Pourquoi ?

⁃    Nous vivons une époque d'injonction au plaisir sous toutes ses formes alors même que le plaisir ne se contrôle pas ! Pourquoi ?

⁃    Que comprendre de ces méthodes novatrices d'apprentissage où l'on parle d'autonomie dirigée ! Pourquoi ?

⁃    Nous sommes habilement poussés à consommer n'importe quoi tout en nous infligeant des modèles de bonnes pratiques et de bien être ! Pourquoi ?

Ces absurdités du champ social sont à la fois contradictoires et paradoxales. En effet, ces situations nous disent une chose et son contraire et parfois elles opposent 2 niveaux logiques différents.
Ainsi, dans le paradoxe de l'injonction au plaisir par exemple, on se retrouve bloqué, dans une impasse (il faut être heureux, il faut avoir du plaisir).
Là, l'esprit est arrêté, interdit, ne sachant plus quoi penser.
Le paradoxe embarrasse la pensée et la pollue. Il est le résultat d'une manière d'entrer en relation au monde, le produit d'une façon très singulière d'échanger qui se joue (consciemment ou non) sur le théâtre du POUVOIR.

Plutôt que de vouloir répondre au Pourquoi de ces réalités sociales, qui ne ferait que renforcer ces paradoxes, autorisons nous à réfléchir au Comment nous nous adaptons à ces phénomènes qui distordent notre raisonnement et notre rapport à autrui.
Quels en sont les impacts sur nos psychologies individuelles et collectives ?
Quels en sont les effets sur la qualité de notre lien social ?

Loin d'alimenter la théorie du Complot Social, interrogeons plutôt la manière dont nous régulons nos espaces de vie, pas seulement par une recherche systématique des causes aux phénomènes, mais surtout, complexité oblige, par une attention particulière aux implications individuelles et sociales de ces messages contradictoires et de cette communication paradoxale.

Tout ça, ça va où ? Et ça s'exprime comment ?
Pour le comprendre, ne lisez pas cette phrase !
Trop tard......................................vous l'avez déjà lue !!!

Le paradoxe de la condition humaine c'est qu'on ne peut devenir Soi même que sous l'influence des autres. Gaston BACHELARD

Pour Fey mag. 21 /août 2013
Djibril BANE /
Psychologue social environnementaliste


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 30/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK