Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Les lignes à haute tension : un fléau suspendu ?

Les lignes à haute tension : un fléau suspendu ?

electricite.jpg
Vous qui vivez à proximité de lignes à haute ou à très haute tension, ne vous êtes-vous jamais interrogés sur la dangerosité de ces installations ?

Si la question divise la communauté scientifique depuis plusieurs décennies, elle n'a toujours pas été tranchée officiellement. Pourtant, l'impact de ces « autoroutes électriques » suscite une inquiétude grandissante, car les champs magnétiques de très basse fréquence (50 Hz), générés par le passage du courant électrique, ont été classés en 2002 « cancérogènes possibles pour l'homme » par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Des dispositifs dangereux

Les lignes à haute tension sont des dispositifs dangereux, car le moindre contact (direct ou indirect) sous-tend une décharge qui peut s'avérer létale. D'où l'obligation de maintenir un espace important entre les conducteurs électriques (les lignes) et le sol, pour empêcher tous contacts accidentels.

Ces équipements sont suspectés d'être à l'origine de champs électromagnétiques qui ont des effets néfastes sur l'organisme humain. En effet, plusieurs études épidémiologiques portant sur des groupes d'enfants (vivant à proximité de ces lignes) ont mis en évidence un risque accru de leucémie. Des études en laboratoire (sur des rongeurs) ont confirmé cette tendance. Les débats sont très animés sur le sujet. Certaines études contredisent les premières, et tendent à démontrer que les champs électromagnétiques sont parfaitement inoffensifs.

Le Centre International de Recherche sur le Cancer de Lyon classe toutefois les champs électromagnétiques de très basse fréquence dans le groupe 2B des agents potentiellement cancérigènes, mais uniquement pour les leucémies infantiles.

Les lignes à haute tension, voire certaines lignes à moyenne tension posent, par ailleurs, de vrais problèmes paysagers : nécessité de déboiser des milliers de m2 pour les laisser passer, altération du caractère authentique d'un site et donc de son potentiel touristique, nuisances sonores pour les riverains (grésillement continu par temps humide), collisions fréquentes de l'avifaune, etc.

La politique de l'enfouissement

Les associations écologistes militent en faveur de la suppression des projets d'extension de ces lignes, ou demandent leur enfouissement systématique. Certains vont plus loin et n'hésitent pas à remettre en cause le modèle de développement occidental, en indiquant qu'il est possible de réduire nos besoins électriques grâce à certaines alternatives moins énergivores.

Sans rentrer dans ce type de débat, une solution consisterait à généraliser l'enfouissement des lignes à haute tension. Mais cela n'est pas toujours possible : enterrer une ligne de 400 kV coûte environ dix fois plus cher que d'implanter une ligne aérienne.

Le surcoût, généralement mis en avant par l'opérateur du réseau français RTE, occulte les bénéfices attendus d'un enfouissement, tout en faisant abstraction de l'impact sur le paysage, sur le tourisme, sur les nuisances sonores, ainsi que sur les conséquences sur l'avifaune.

En Allemagne, une loi impose d'enfouir les lignes électriques qui traversent la forêt de Thuringe et la Basse-Saxe, bien que le surcoût soit de 70 millions d'euros (soit 80 centimes d'euros par foyer). Il s'agit d'une décision politique et plus largement d'une... volonté politique !

 

Jusqu'à 800 kV
En France, la haute tension désigne une tension électrique supérieure à 1000 volts en courant alternatif, et à 1500 volts en courant continu. Aujourd'hui, on parle même « d'extra-haute tension »  et « d'ultra-haute tension » pour désigner celles qui dépassent les 300 kv et approchent les 800 kV en courant continu, et supérieures à 800 kV en courant alternatif.

La situation de la Martinique en quelques chiffres-clés
Le réseau électrique (chiffre EDF 2012)

Longueur des circuits électriques "Haute Tension B" entérrés................ 13 Km
Longueur des circuits électriques "Haute Tension B" aériens.................. 208 Km
Longueur des circuits électriques "Haute Tension A" entérrés................ 1005 Km
Longueur des circuits électriques "Haute Tension A" aériens.................. 662 Km
Longueur des circuits électriques "Haute Tension" entérrés.................... 585 Km
Longueur des circuits électriques "Haute Tension" aériens..................... 2279 Km

Ludovic LOUIS, Pascal SAFFACHE
Pour Fey mag. Fey 22/ nov.2013


Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK