Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

L’énergie martiniquaise sous observation

L’énergie martiniquaise sous observation

Un Observatoire Martiniquais de l’Énergie et des GAz à effet de serre (OMEGA) a été lancé en décembre. Il a été impulsé par l’Agence Martiniquaise de l’Énergie dont Fey Magazine a rencontré le Directeur. Laurent Bellemarre évoque pour nous l’intérêt et les missions de cette nouvelle structure. 

Fey : À quoi va servir ce nouvel Observatoire OMEGA ?

Laurent Bellemarre : Cet Observatoire va nous permettre de recenser un ensemble de données locales sur la consommation et la production des énergies, et sur les émissions de gaz à effet de serre. Elles sont nécessaires pour évaluer l’efficacité des politiques publiques. Par exemple, à l’heure où nous développons des projets d’énergies renouvelables, il nous faut des indicateurs objectifs pour en déterminer la performance.
Autre exemple : alors qu’on évoque la possibilité d’une tarification progressive de l’énergie (c’est-à-dire le fait d’accorder des bonus à ceux qui consomment peu d’énergie, et des malus à ceux qui en consomment beaucoup), il nous faut définir la consommation moyenne, normale des Martiniquais. Et puis, nous avons besoin de savoir aussi quelle est la consommation par secteurs (bâtiments, industrie, agriculture, transports etc) pour adapter les politiques.
Boeuf vieux
Fey : Vous estimez qu’actuellement les informations dont vous disposez sur les énergies et les gaz à effet de serre sont insuffisantes ?

L.B. : Elles sont souvent incomplètes, partielles…Ce secteur, qui est stratégique, rassemble beaucoup d’acteurs et nous manquons d’une vision globale. Jusqu’à présent, c’était un peu comme si chacun avait ses données et les gardait pour soi. OMEGA va permettre un recueil et un accès à ces informations.

L’Observatoire rassemble déjà l’ADEME, la DEAL, la Région, Madininair, le SMEM, les Communautés d’agglomérations, Météo France, EDF, la SARA… Tous ceux qui ont des données sur l’énergie ou les émissions de gaz à effetde serre, et tous ceux qui ont un intérêt à disposer de ces données. 

Fey : Quels sont les premiers projets d’OMEGA ?

L.B. : Le travail de recueil des données a commencé. En février prochain, nous espérons publier le premier bulletin annuel, qui sera un bilan de l’année 2012 en Martinique en terme d’énergie et de gaz à effet de serre. Puis, nous préparons également des études sur la consommation d’électricité dans les foyers martiniquais. Nous avons besoin de savoir précisément quelle énergie est consommée, pour quel usage, par qui, à quel moment etc. Cela nous permettra notamment de développer les projets d’équipements photovoltaïques domestiques. 

En 2012, les élus ont adopté un Schéma régional de l’énergie en Martinique, et cet Observatoire est l’un des outils qui vont nous permettre d’appliquer les projets politiques. Ils sont ambitieux puisqu’ils visent l’autonomie énergétique de la Martinique en 2030. OMEGA va nous aider à l’atteindre. 

Propos recueillis par Laure Martin-Hernandez
pour Fey 23/ janv. 2014


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK