Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Les Limicoles en Martinique : le Parc naturel régional relance son programme de suivi

Les Limicoles en Martinique : le Parc naturel régional relance son programme de suivi

Dans le cadre du programme d'amélioration des connaissances et de la conservation de la biodiversité, le PNRM développe son programme de suivi des limicoles côtiers. Ce programme est décliné en plusieurs volets, chaque volet visant à améliorer les connaissances sur les limicoles et permettant d'apporter des informations complémentaires pour la présentation de ces espèces et leurs habitats.

Afin de mettre en place le suivi des limicoles par dénombrement, le PNRM a collaboré avec Mr. Emmanuel Caillot (RNF)1, coordinateur du volet « Limicoles côtiers » de l'Observatoire Patrimoine Naturel Littoral (RNF-AAMP).

Observateur copieLancé en 2000, ce dispositif de surveillance est aujourd'hui mis en œuvre sur plus de 50 localités littorales dont certaines sont localisées en outre-mer, sur les façades Caraïbes, Océan Indien et Atlantique Nord-Ouest. S'inscrivant en complémentarité des comptages nationaux et internationaux conduits à la mi-janvier (Wetlands International), cette initiative se traduit par une standardisation mensuelle des dénombrements, étendue à l'ensemble du cycle annuel.

Les principaux objectifs de cette mise en réseau sont :

- de dynamiser et structurer des échanges entre les différents sites et gestionnaires d'espaces naturels littoraux et disposer d'un outil de veille littorale adapté aux enjeux de conservation des milieux littoraux ; - d'établir et mettre en œuvre des outils de suivis scientifiques partagés et standardisés ; - d'alimenter l'observatoire national de la biodiversité, favoriser le partenariat avec les autres réseaux et acteurs du suivi et leurs projets ; - de fournir des éléments de réflexion sur le rôle des espaces protégés pour la conservation et la protection du patrimoine naturel littoral ; - d'intégrer les espaces naturels du littoral à des programmes de surveillance et de recherche qui puissent s'inscrire à des échelles de réflexion judicieuses ; - de contribuer à la réflexion visant à une meilleure gestion et conservation des espaces littoraux en fournissant des éléments pour évaluer les dispositifs de gestion et de protection de la nature déjà en place. Mais aussi accompagner l'émergence de nouvelles stratégies de conservation de la nature.

Oisssso 1Une vingtaine d'un total de 20 espèces est susceptible d'être rencontré en Martinique sur les reposoirs2. Certaines espèces sont non-chassables pour une période déterminée, c'est le cas pour le courlis corlieu3, d'autres espèces bénéficient de statuts de protection avancés comme par exemple le bécasseau semipalmé et le bécasseau minuscule qui sont protégés par un arrêté ministériel.

La Martinique est fréquentée par les limicoles durant les migrations pré et post-nuptiales. Des milliers de kilomètres sont effectués par les limicoles, c'est pour cela que les zones de repos sur les sites de halte comme la Martinique sont primordiales et leur permettent de s'alimenter et de reconstituer leurs réserves énergétiques. Le PNRM a, il y a 10 ans, déjà travaillé sur les suivis des populations des limicoles et possède une expertise sur le sujet, ces compétences sont depuis le lancement du programme transférées aux agents de terrain en formation.

Oiseau 1En 2013, La SEPANMAR4 a participé en tant que prestataire au programme de dénombrement piloté par le PNRM. La police de l'écologie de la commune de Sainte-Anne appui le PNRM sur les missions de recensement aux Salines. Les sites de prospections situés au niveau de l'étang des Salines, de Trois Rivières, du Robert et de la Réserve des Ilets de Sainte-Anne seront prospectés en 2014 avec en plus l'appui de l'association Le Carouge. Les habitats des limicoles sont de plus en plus menacés notamment par l'urbanisation des zones littorales, la pollution des vasières, (réservoir d'alimentation des limicoles). Les modifications des cours d'eau dû aux aménagements et aux manques d'entretien (curage etc...).

Le non respect de la règlementation de la chasse... Afin de mener ce programme de suivis le PNRM bénéficie de financements du Conseil Régional, de la DEAL et du FEDER.

En 2013, La SEPANMAR, La police de l'écologie de la commune de Sainte-Anne ainsi que l'ODE ont participé aux suivis.

1 - Réserves Naturelles de France
2 - Le reposoir désigne un espace utilisé par les limicoles sur la zone de repos.
3 - Le Courlis corlieu est non-chassable jusqu'au 15 février 2016 en Martinique (Arrêté préfectoral 4 juillet 2013).
4 - La Société pour l'Etude la Protection et l'Aménagement de la Nature de la Martinique.

PUBLIREPORTAGE/ Article rédigé par E. Caillot et R. Le Scao
Pour Fey 24/ Avril 2014


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK