Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Échouages multiples de mammifères marins en baie du Galion

Échouages multiples de mammifères marins en baie du Galion

En deux mois, cinq globicéphales tropicaux (ou baleines-pilote) se sont retrouvés en détresse dans les eaux de Trinité. Virginie Scanga, vétérinaire, s'est rendue sur place. Pour Fey magazine, elle livre ses observations et ses interrogations...

2 baleine

Au milieu de mois de mai, un globicéphale tropical (Globicephala macrorhynchus) s’est trouvé en difficulté à quelques dizaines de mètres de la côte Atlantique de la Martinique, dans la Baie du Galion. Pendant près d’une semaine, les riverains de l’anse Bélune ont pu observer le dauphin errer non loin du rivage. L’inquiétude grandissant, les autorités compétentes ont finalement été contactées.

Jeune globicéphale en détresse

En tant que docteur vétérinaire membre du Réseau National d’Echouages et de la SEPANMAR, détentrice de la carte verte, je me suis rendue sur place le 17 Mai, aux côtés des agents de la DEAL, des pompiers et d’un policier de l’environnement du PNRM, Jean-Claude Nicolas (également membre du RNE et de la SEPANMAR). Nous devions évaluer la situation et, le cas échéant, porter assistance à l’animal. 

Mesurant entre 2 et 3 mètres de long, il s’agissait probablement d’un jeune individu (les adultes de cette espèce atteignant aisément des longueurs de 5 à 7 mètres).

Globice phale droitL’examen à distance, quand l’animal était en surface, n’a révélé aucune anomalie majeure et aucune lésion cutanée superficielle. Le mammifère était encore capable d’évoluer sur des distances importantes, de sonder pendant plusieurs minutes avant de remonter respirer. En revanche, sa nage erratique montrait des signes de gite, une altération unilatérale de la flottabilité. Ceci pourrait s’expliquer par l’accumulation anormale de gaz (dans l’abdomen, le thorax ou le tractus digestif), une diminution du volume pulmonaire (par accumulation de tissu ou de liquide dans les poumons) ou par la recherche d’une position antalgique en cas de douleur localisée.  Seule une nécropsie en cas de décès de l’animal permettrait d’objectiver ces hypothèses… Néanmoins, la topographie singulière de la baie, enclavée, et la faible profondeur de ses eaux pourraient expliquer en partie que ce jeune animal, séparé de son groupe social, se soit retrouvé prisonnier du lieu.

Les tentatives de ramener l’animal vers la sortie de la baie en l’escortant à l’aide de bateaux à moteur se sont révélées infructueuses. Aucune intervention au contact direct de l’animal n’a été envisagée en raison des risques potentiels qu’un mammifère de ce gabarit, encore vigoureux, peut représenter.

Globice phaleUn cas non isolé

Il ne s’agit pas du premier animal de la même espèce retrouvé en difficulté dans ce secteur. Au moins cinq autres individus ont récemment subi le même sort et certains n’ont malheureusement pas survécu. La dernière nécropsie réalisée sur une femelle de 3m42 de long n’avait dévoilé aucune lésion macroscopique 

indiquant l’existence d’une affection particulière ayant pu expliquer son décès. L’oreille interne n’avait malheureusement pas pu être extraite, annihilant nos espoirs d’enquêter sur la piste d’une agression auditive délétère. 

Des échouages se produisent régulièrement le long du littoral français sans que cela n’alerte les scientifiques. On parle d’échouages chroniques, car il s’agit de cas isolés, sporadiques, dont les causes sont multiples (naturelles, anthropiques, environnementales). La situation en baie du Galion attire notre attention car il s’agit d’un cas exceptionnel d’échouages multiples d’animaux parfois encore en vie. Le plus souvent ce sont des jeunes animaux séparés prématurément de leur mère, des animaux blessés ou présentant un état pathologique. La topographie du milieu ou le statut géologique particulier (région à forte activité sismique) peuvent également expliquer ce type d’échouages. Difficile d’affirmer avec certitude la cause exacte du phénomène dans le cas particulier de la baie du Galion. Les éventuelles futures autopsies permettront peut-être d’éclaircir la situation.

 

Des animaux protégés
Le globicéphale tropical, odontocète de la famille des Delphinidés, est une espèce protégée, tout comme les 20 autres espèces de cétacés que l'on peut rencontrer dans les eaux de la Martinique. À ce titre, comme le stipule l'arrêté ministériel du 27 juillet 1995, sont « interdits sur tout le territoire national [...] et en tout temps, la destruction, la mutilation, la capture ou l'enlèvement intentionnels, la naturalisation [...] ou, qu'ils soient vivants ou morts, le transport, le colportage, l'utilisation, la mise en vente, la vente ou l'achat » de ces animaux.

Que faire si vous trouvez un cétacé échoué ou en difficulté ?
Si d'aventure vous observez un animal en difficulté ou échoué sur le littoral, ne le manipulez jamais vous-même ! En effet, même faibles, des risques de transmission de maladies existent (brucellose, rouget, pseudomalléidose, vibriose, mycose systémique rare...) Dans le cas d'animaux vivants, il s'agit également d'éviter les blessures (car un animal sauvage va chercher à se défendre), et de ne pas créer d'attroupement, de bruit et d'agitation qui vont le stresser. Ne tentez pas de le remettre à l'eau seul, vous risqueriez de le blesser ou de vous blesser !

Dans tous les cas, signalez sa présence auprès des autorités compétentes :
Soit un responsable du réseau échouage ROCEM Jean-Claude Nicolas : 0696 03 02 04 ; 0696 28 04 24 soit le CROSS si vous vous trouvez en mer ou les SDIS (pompiers, 18 ou 112) pour un échouage à terre.

Virginie Scanga, vétérinaire
Pour Fey 25/ mai-juin 2104


 

Commentaires (1)

1. BOUTON Marie-Hélène 29/05/2015

Bonsoir,

Cadavre en putréfaction avancée d'une énorme tortue luth signalé ce vendredi 27 mai 2015 sur la plage de l'Anse Turin au Carbet vers les rochers avant le tunnel en venant de FDF.

Quel dommage !

Marie-Hélène BOUTON

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK