Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

La rue meurt !!!

La rue meurt !!!

Nous nous souvenons ensemble de ce qui nous importe - M.L Rouquette

- Quoi ? La Rue meurt !!
- Qui t'a dit ça ? - J'sais pas, c'est ce qu'on raconte, ça doit être une rumeur !!

Nous recherchons constamment des causes aux évènements que nous vivons, aux émotions que nous ressentons.

L'homme et la femme ont ce besoin incompressible et irrésistible de comprendre, de maitriser ce qui les entoure et ce qui leur arrive, d'avoir des certitudes, des évidences sur lesquelles s'appuyer. Ainsi quand une information se met à circuler au sein d'une communauté au point de générer des émotions négatives (angoisses, craintes, peurs), il convient de s'interroger sur le phénomène.

Qu'est-ce que c'est que cette évidence partagée, cette connaissance commune qui a pour dessein de faire autorité et qui fait courber le cou au raisonnement logique et objectif ?

Ces expressions collectives sont inhérentes à tout système social, à toutes sociétés. Elles permettent de comprendre comment les personnes sont capables d'appréhender les évènements de la vie quotidienne, l'environnement, l'ensemble des informations qui circulent.

Ainsi, cette « pensée sociale » va s'élaborer dans différentes formes de communication dont...la Rumeur !

Rumor signifie en latin « bruit qui court, bruits vagues, opinion courante ».

Dès l'origine la rumeur désigne donc le bruit confus d'une voix qui émane d'une foule.

On peut toutefois rappeler que dès 1945, la rumeur a fait l'objet d'études en sciences humaines et sociales et qu'à l'heure actuelle on en connait bien les mécanismes.

Dans une conception de l'Environnement (non réduite à l'écologie) qui veut systématiquement rappeler que l'Environnement est aussi Social, traiter du phénomène des Rumeurs paraît incontournable.

Notre île n'échappe pas au processus et d'ailleurs on a tôt fait de mélanger Makrélaj, Milan et Rumeur. Or ces trois phénomènes n'ont pas la même réalité.

Makrélaj et Milan entretiennent des rapports intimes où l'un alimente l'autre, où l'un est moyen de l'autre, les deux couis d'une même calebasse, celle de la respiration sociale.

D'ailleurs, personne ne se définit chez nous comme aimant les Milans. ...ON est toujours venu me dire que......

A propos de la Rumeur, c'est un peu plus complexe, car selon E.Morin, elle serait un moyen d'exprimer les peurs que l'ensemble de la communauté ne peut pas formuler dans un langage intellectuel et abstrait.

La Rumeur est donc symbolique et possède un message caché, une morale implicite que seul un travail d'interprétation peut rendre explicite.

On peut alors imaginer les dégâts que peuvent occasionner des informations erronées quand elles sont habillées de vérité par les personnes qui les transmettent.

Or c'est un faux problème car la Rumeur existe et circule que les personnes la pensent vraie ou fausse...

Gardons l'œil critique quand un message revêt les ornements d'un contenu changeant d'une personne à une autre, oralement transmis, simple voire simpliste, dont la source s'évanouit à mesure que le message se transmet, le tout dans un contexte de crise.

Avec l'avènement des technologies de l'information et de la communication on assiste actuellement à de nouveaux modes de diffusion des Rumeurs (Internet, Facebook, Twitter...), modifiant à la fois le processus de transmission ainsi que le contenu des messages.

Les dernières fausses-vraies grèves d'essence vécues et leur Syndrome Ti Bidon en sont une illustration idoine.

Ne nous y trompons pas, ce phénomène social est impossible à éradiquer tant il est co-acteur de notre pensée collective (avec les mythes, les légendes, la mémoire collective, les représentations sociales). La Rumeur donc est inscrite dans l'ADN du lien social.

Simplement, ce phénomène social permet de voir et de regarder la manière dont une société respire. On peut alors l'envisager comme un puissant analyseur pour réguler les échanges sociaux vers l'équilibre. Et ça............... Ce n'est pas une Rumeur !.

Djibril BANE /Psychologue Social Environnementaliste


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 20/09/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK