Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

La jacinthe d’eau  : une intruse dans les cours d’eau

La jacinthe d’eau  : une intruse dans les cours d’eau

JacynthesLa flore martiniquaise compte aussi ses espèces envahissantes. Un inventaire a été dressé dans les mares et les cours d'eau. Trois espèces exogènes ont été étudiées, parmi lesquelles la jacinthe d'eau.

Originaire de l'Amazonie, cette plante est aujourd'hui présente dans toutes les régions tropicales. Sa croissance est, en effet, l'une des plus rapides du monde végétal. Sur les cours d'eau, elle forme des tapis flottants très denses, qui gênent la circulation des bateaux, l'écoulement de l'eau et menacent la flore et la faune locales.

En Martinique, elle est signalée depuis 1897. Elle et présente notamment dans la rivière salée où elle doit être enlevée régulièrement sous peine de favoriser les inondations.

L. M-H

.........................................
Lire aussi

Mars 2015- /La jacinthe d'eau fait partie des dix espèces végétales les plus invasives en Nouvelle-Calédonie. En introduisant dans une zone pilote ses « ennemis naturels », deux charançons sud-américains, la province Sud espère voir la population diminuer de 90 % d'ici cinq ans.

Lutte contre des plantes aquatiques envahissantes

Les espèces exotiques envahissantes et l'outre-mer
La France d'Outre-mer abrite 4 des 34 « points chauds » de la biodiversité mondiale (Hot Spots : zones qui contiennent au moins 1 500 espèces de plantes endémiques et ont perdu 70 % et plus de leur habitat original). Elle porte donc une responsabilité de premier plan pour la préservation de la diversité biologique de la planète. Ces territoires abritent davantage de plantes et de vertébrés endémiques que toute l'Europe continentale.




 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/03/2015

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK