Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Le volcanisme dans les Petites Antilles

Le volcanisme dans les Petites Antilles

Focus sur trois volcans emblématiques : Soufriere Hills (Montserrat), La Soufrière de la Guadeloupe, et la Montagne Pelée

L'arc des Petites Antilles se caractérise par une activité sismique et volcanique importante. Ces caractéristiques demeurent souvent abstraites pour la population car certaines îles n'ont pas connu d'éruptions volcaniques depuis plusieurs décennies.

Pourtant, à Montserrat (depuis 1995), en Guadeloupe (1976) et en Martinique (1902 et 1929), les éruptions ont marqué l'histoire, modelé les paysages et entraîné de véritables exodes. À Monserrat, les deux-tiers des habitants ont dû quitter leur île. En Guadeloupe, les habitants ont fui la Basse-Terre pour rejoindre la Grande Terre.

Volcan montserra siteEn Martinique, après 1902, de nombreux habitants du Nord de l'île ont migré vers le centre ou vers la Guyane. L'aléa volcanique résulte du mécanisme de subduction. La plaque Atlantique glisse sous la plaque Caraïbe au rythme moyen de 2 cm/an. Cet affrontement est à l'origine des principaux séismes que nous ressentons et il a modelé l'ensemble de l'arc volcanique antillais.

Les Petites Antilles sont nées en trois phases (on parle de trois arcs)  :

1. l'arc ancien, il y a un peu plus de 22 millions d'années, a vu apparaître la presqu'île de Sainte-Anne (Martinique), l'actuelle Pointe des Châteaux et une partie de la Désirade (Guadeloupe), les parties Nord-Ouest de Sainte-Lucie et d'Antigua...
2. l'arc intermédiaire, qui date d'une douzaine de millions d'années, a permis l'émergence du Nord de Sainte-Lucie, du centre de la Martinique, de la Grande-Terre de la Guadeloupe...
3. Enfin, l'arc récent ou actuel date de 6 millions d'années. Il a permis de parachever les îles telles qu'on les connaît aujourd'hui (partie Nord de la Martinique, Basse-Terre de la Guadeloupe, Sud de Sainte-Lucie, émergence de Saint-Vincent...) C'est sur cet arc récent que le volcanisme est encore actif. Entre les îles d'Antigua au Nord et de la Grenade au Sud, il existe une quinzaine de volcans émergés et plusieurs volcans sous-marins, dont le célèbre Kick'em Jenny.

En 1902, après avoir observé notamment la Montage Pelée, le minéralogiste Alfred Lacroix établit une typologie volcanique qui s'est imposée à l'échelle mondiale.

Elle distingue quatre types de volcans  :

les volcans péléens (caractérisés par leur quasi absence de lave et la formation de nuées ardentes), les volcans vulcaniens (lave acide obturant le cratère qui est pulvérisée libérant un volume considérable de scories qui retombent sur les flancs), les volcans stromboliens (laves fluides avec quelques projections de scories grossières qui retombent généralement au sein du cratère), et les volcans hawaïens, et leurs laves très fluides qui s'écoulent comme de véritables fleuves. Cette typologie, jugée trop complexe, a été abandonnée.

Aujourd'hui on parle de volcans gris et rouges : les premiers regroupent tous les volcans explosifs, et les seconds les volcans effusifs c'est-à-dire ne générant aucune explosion.

La Soufriere Hills, la Soufrière de la Guadeloupe, et la Montagne Pelée appartiennent aux volcans gris

La souffriere siteLa Soufriere Hills, qui se situe à 70 km au Nord-Ouest de la Guadeloupe, est entrée en éruption en 1995 et sa crise éruptive n'est pas terminée. En 1997, ce volcan a atteint un niveau d'activité si important, qu'il a causé la mort d'une trentaine de personnes et détruit la capitale, Plymouth, qui avait été évacuée. Depuis, le volcan a connu pratiquement toutes les phases du dynamisme éruptif. Il constitue en cela un laboratoire privilégié pour les volcanologues du monde entier.

La Soufrière de la Guadeloupe, surnommée « la vieille dame », est un volcan situé à Saint-Claude, au Sud de la Basse-Terre. Il culmine à 1467 m. et il est le plus haut sommet des Petites Antilles. C'est un volcan actif de formation récente (100 000 à 200 000 ans). Des fumerolles et des vapeurs sulfureuses se dégagent régulièrement à son sommet. Sa dernière véritable éruption magmatique explosive date du XVe ou du XVIe siècle. En 1976, une éruption phréatique potentielle a conduit à l'évacuation de la partie Sud de la Basse-Terre, soit 73 600 personnes.
 

Montagne pelee site 1Enfin, la Montagne Pelée, qui culmine à 1397 m., est âgée de 300 000 ans environ. Elle a généré deux des plus fortes éruptions magmatiques de la région. En 1902, les nuées ardentes ont détruit les villes de Saint-Pierre et du Morne Rouge, provoquant la mort de 29 000 personnes en quelques minutes.

C'est la troisième éruption la plus meurtrière au monde, après celles du Tambora et du Krakatoa en Indonésie. Cette éruption, décrite avec beaucoup de détails par Alfred Lacroix, a conduit à la construction du premier observatoire de surveillance volcanologique aux Antilles, celui du Morne des Cadets.

Ludovic LOUIS, Pascal SAFFACHE
le 14/10/2014


 

Commentaires (2)

1. feyenvironnementmagazine (site web) 08/11/2014

Bonjour Claude Clémençon
Merci d'avoir contacté le magazine Fey et pour l'intérêt que vous lui portez.
Merci pour l'information complémentaire.
Continuez de lire Fey. IK

2. Clémençon Claude 08/11/2014

Bonjour,

Je suis un fidèle lecteur de Fey.

Juste un mot pour ajouter que la Presqu'île de la Caravelle (en Martinique) fait aussi partie des paysages issus de l'activité de l'arc ancien marquant le premier épisode d'édification de l'île.

Même si la Montagne Pelée produit des éruptions caractéristiques des volcans gris avec des émissions de nuées ardentes, coulées pyroclatiques, cendres, lahar, coulées de ponces, les volcans martiniquais antérieurs à la Montagne Pelée ont eu des activités effusives avec des coulées de lave massives de volume élevé.

Des affleurements rocheux encore bien visibles en attestent.

Merci de votre attention,
Bonne continuation du magazine.

Claude Clémençon.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 17/03/2017

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK