Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Journal d’un scaphandrier professionnel

Journal d’un scaphandrier professionnel

Scaphand 1Renaud Clabecq est l'un des rares plongeurs professionnels qui officient en Martinique. Pour nous faire comprendre la réalité de son travail, il raconte à Fey Magazine deux interventions.

La plongée professionnelle est née dans les années 1960 avec l'exploitation pétrolière off-shore. Depuis, elle s'est développée avec des entreprises ou des administrations qui nécessitent des travaux sous-marins.
Par exemple, voici deux interventions récentes effectuées pour le compte de sociétés privées locales.

Une fuite par 6 mètres de fond

La première concernait un tuyau sous-marin d'évacuation d'une station d'épuration. L'ouvrage en fonte avait été abimé par l'ancrage d'un plaisancier indélicat. L'intervention consistait à obturer le trou laissé par l'ancre avec une demi coquille fabriquée sur mesure après un repérage. Trois scaphandriers professionnels sont mobilisés.

Belle journée et mer claire, nous intervenons sur un fond de 6 m. Un scaphandrier se met à l'eau. Il est relié à la surface par un narguilé (tuyau qui lui donne de l'air) et par un câble qui lui permet de communiquer avec un opérateur resté en surface. Le 3ème scaphandrier s'occupe de l'alimentation en air de son collègue qui travaille au fond. Nous procédons au nettoyage et au dévasage du tuyau afin de pouvoir passer les brides de serrage, puis nous plaçons la demi-coquille sur la fente à obturer. Nous assurons ensuite l'étanchéité à l'aide d'une résine.
La journée, commencée à 7h, s'achève à 18h30.

Visibilité zéro

Scaph 2Deuxième intervention : l'enlèvement de la vase autour d'un tube de 7 m de long, à une profondeur moyenne de 10 m. L'opération est compliquée par le passage d'une onde tropicale mais nous n'avons pas le choix.
Une logistique importante a été prévue ce jour. La visibilité est de 0. Les moyens employés sont une lance à eau et une sorte d'aspirateur, appelé suceuse.
Après avoir mis en route la lance à eau, je descends vers le fond, dans la nuit. Quelques instants suffisent à me repérer car je connais très bien ce lieu d'intervention. Le nettoyage à la lance prendra environ 02h30, suivi d'un nettoyage plus minutieux à la suceuse.

Des interventions qui montrent qu'il est possible de presque tout faire sous la mer, y compris de la soudure à l'arc.
Le métier demande une bonne condition physique, de la polyvalence, des qualités de marins, des connaissances techniques sur les installations et une grande vigilance sur la sécurité.

Scaph 3Il est souvent éprouvant mais récompensé parfois par de belles rencontres en mer.

Tortue

Pour Fey Mag. 28/ Renaud Clabecq CARIBE DIVING COMPANY- Scaphandrier Classe II A
Expert Lloyd's Register
Agrément Institut de Soudure

 


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/12/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK