Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Le braconnage : une pression forte sur les fonds marins

Le braconnage : une pression forte sur les fonds marins

L oursin pe che siteOutre le réchauffement climatique, la pollution, l'existence dans les eaux de communautés microbiennes, l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des cyclones, un autre danger guette nos côtes : le braconnage.

Son caractère illégal rend difficile une estimation chiffrée des délits ; cependant les procès-verbaux dressés par l'unité de contrôle des Affaires Maritimes permettent d'établir le triste hit-parade des espèces les plus touchées en Martinique.

En tête, l'Oursin Blanc. Convoité pour sa chair et surnommé « le caviar des Antilles », on constate sa disparition progressive. 20 à 30 procès-verbaux sont dressés chaque année, à l'encontre de professionnels de la pêche mais surtout de plaisanciers malveillants.

En revanche, le braconnage du lambi est lui en baisse (10 à 15 procès-verbaux dressés par an). C'est une bonne nouvelle pour cette espèce protégée par la convention internationale de Washington. Il s'agirait d'un braconnage plus diffus que celui des oursins et pratiqué essentiellement par des plaisanciers.

Les tortues, et autres langoustes sont elles aussi des espèces qui à moindre échelle demeurent menacées.

Patrouilles aériennes et nautiques

L'unité de contrôle des affaires maritimes et le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) renforcent leurs actions de surveillance des sites par voie aérienne et nautique.
Cependant, la protection de notre patrimoine est l'affaire de tous. Mieux vaut donc ne pas acheter et consommer ces produits en dehors des saisons règlementaires.

De même, si vous êtes témoins d'un cas de flagrant délit, contacter le CROSS 0596 70 92 92
et/ou l'unité de contrôle des affaires maritimes 0596 60 79 85.

R. Bonnec

..................... Ce que dit la loi
Toute capture de tortues et de madrépores (coraux) est interdite Toute capture à titre professionnel ou de loisirs ainsi que la vente de lambis ne possédant pas le pavillon formé et n'atteignant pas un poids en chair nettoyée de 250 grammes au minimum par individu, sont interdites en tout temps et tous lieux. Les captures de lambis par les pêcheurs plaisanciers sont limitées à 3 individus par personne et par jour. L'ouverture de la pêche aux oursins blancs ne dure que quelques jours et se déroule sous surveillance. Elle est soumise à une réglementation stricte, n'étant accessible qu'aux professionnels de la pêche sous condition d'une autorisation du Comité des Pêches de la Martinique. Les infractions peuvent être réprimées par des amendes administratives et pénales d'un montant maximum de 22 500 euros ainsi que par la saisie du navire et du matériel de pêche.


.....................................................

Lire aussi
Le sentier sous-marin du François malmené

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/12/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK