Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Le recyclage au service de l’emploi social

Le recyclage au service de l’emploi social

AciseDepuis 2009, l'ACISE-Samu social a fait de la collecte et la vente de vêtements d'occasion la base d'une activité économique sociale et solidaire. Pour Fey Magazine, Dominique-Édouard Lagier, le Directeur général de l'Association Citoyenne pour l'Insertion Solidaire et Economique, raconte cette aventure écolo et sociale.

Fey : Comment l'idée de lancer cette filière de recyclage en Martinique  est-elle venue ?

Dominique-Édouard Lagier : «Elle est née il y a 6 ans d'un constat que nous manquions de vêtements pour habiller les sans-abris, et aussi d'un souci du maire de Fort-de-France de s'occuper des femmes en difficulté. L'idée est née de créer un atelier de couture sous la forme d'un chantier d'insertion. Nous avons lancé une première collecte et le résultat a dépassé nos espérances. 160 tonnes de linge ont été recueillies. Il nous fallait écouler ce stock et nous avons donc crée une première Boutik Foyal, rue François Arago. Nous avons nous-mêmes été surpris de son succès. Depuis, deux autres sont nées, aux Terresainvilles et à Dillon. L'atelier pour le tri des vêtements, leur transformation... a pris de l'ampleur et aujourd'hui 55 personnes sont employées».

Fey : Qui compose la clientèle de ces Boutik Foyal  ?

D-É.L. : «Les clients sont des personnes défavorisées qui trouvent des vêtements bon marché, mais pas seulement. Nous avons constaté que beaucoup de Martiniquais sont sensibles à ce geste d'acheter un produit qui fait vivre des gens localement et qui leur permet de se réinsérer dans une société de consommation qui fabrique beaucoup d'exclus. On dit des Martiniquais qu'ils aiment le luxe, les grosses voitures etc, mais finalement beaucoup cherchent aussi à faire des achats responsables. Le bilan social est un succès. En 6 ans, plus de 100 personnes ont été employées dans ces ateliers. 70% en sont sortis avec une formation ou un contrat de plus de 6 mois».

Fey : Allez-vous continuer à développer cette activité  ?

D-É.L. : «Oui. Dès janvier 2015, nous allons créer 18 emplois supplémentaires pour mener des collectes dans les communes. Des Boutik vont également être créées hors de la capitale, à Trois-Ilets et au François notamment. Ces collectes s'ouvrent également aux meubles, que nous pouvons rénover, et aux déchets électroniques. Quand nous avons lancé la première collecte, nous ne savions pas dans quel engrenage nous mettions le doigt, mais le bilan est très positif. Cette activité nous permet aussi de développer nos autres services auprès des sans-abris».

Propos recueillis par Laure Martin-Hernandez
Phot. ACISE

..........................................
Lire aussi
Tendance recyclage


........................ Comment donner à l'ACISE
L'association mène des collectes ponctuelles.

En décembre ce sera au Robert (4, 5 et 6) et au François (11, 12 et 13).

Les trois Boutik Foyal recueillent les vêtements, linges et chaussures

Pour les meubles, déchets électriques et électroniques, et pour tout renseignement,
mieux vaut 0596 76 38 18 appeler au 0696 00 61 47


 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/12/2014

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK