Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Les Sargasses de la nuisance à la ressource

Les Sargasses de la nuisance à la ressource

sargasses.jpg
Si les sargasses occasionnent de réelles nuisances au milieu et aux populations (fossilisation des côtes, libération d’hydrogène sulfuré, altération de l’image touristique d’un site, etc.), il convient tout de même de noter qu’elles jouent un rôle écologique fondamental.

En l’absence d’herbiers, elles offrent un substrat, de la nourriture, et plus globalement une protection à bien des espèces (animales et végétales). Par exemple, le Syngnathus pelagicus, un petit hippocampe dont le corps ressemble aux thalles des sargasses, se camoufle et vit parmi elles ; il en est de même des anguilles européennes (Anguilla anguilla) et américaines (Anguilla rostrata) qui suivent la dérive des sargasses pour rejoindre leurs lieux de reproduction.

Les sargasses pourraient être utilisées aussi dans les domaines pharmaceutiques et cosmétologiques, puisqu’elles sont riches en alginates, un agent gélifiant, épaississant et fixateur (pour les teintures). C’est d’ailleurs un producteur français « Danisco-Landernau » qui produit 15 % de l’alginate mondial. Elles pourraient aussi être récupérées pour amender les sols, puisque leur forte teneur en sels minéraux les rend très populaires, particulièrement chez les producteurs biologiques ou organiques.

Enfin, trois autres domaines pourraient être testés : l’alimentation pour le bétail, l’alimentation humaine, et surtout leur transformation en un substitut du plastique. L’entreprise algopack ayant déjà produit à petite échelle quelques objets de la vie courante (des vases, par exemple) constitués d’algues à 100 %.

Pascal SAFFACHE et Fabiola NICOLAS-BRAGANCE

 

Lire aussi..................
​D’où viennent les sargasses ?

 


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 13/07/2015

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK