Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Des caméras sur les récifs martiniquais et guadeloupéens : Les requins antillais bientôt sous observation scientifique

Des caméras sur les récifs martiniquais et guadeloupéens : Les requins antillais bientôt sous observation scientifique

C’est officiel, le projet mondial Global Fin Print sera prochainement déployé dans les Antilles françaises ! Un recensement des requins et des raies présents dans nos eaux, sera mené dans le cadre de ce programme international, sous la direction de l'Université de Floride.

Bruv credit fin printL’association Kap Natirel participera prochainement au projet Global Fin Print dans les Antilles françaises. Ce projet, coordonné par la Florida International University (Miami) et financé par les fondations Paul Allen et Vulcan, a débuté en juillet 2015. Il implique un grand nombre d’équipes et de chercheurs dans le monde entier, dont plusieurs équipes françaises présentes en Nouvelle Calédonie, en Polynésie françaises et dans les Antilles françaises. En charge de la coordination du Reguar (le réseau requins des Antilles françaises), l’association Kap Natirel réalise depuis 2013 des suivis pour améliorer les connaissances sur les requins et les raies. Par exemple, un programme de sciences participatives permet à tout le monde de participer au suivi des requins et de raies par le partage des expériences et des observations réalisées en mer par les différents usagers (pêcheurs, plongeurs, etc.) D’autres études sont développées telles que le marquage des requins et les enquêtes auprès des pêcheurs, qui sont une source d’informations précieuse.

400 zones dans le monde

Bruv credit jillian morris 1Global Fin Print est un projet très ambitieux qui réunit plusieurs laboratoires et chercheurs reconnus mondialement afin de réaliser ce programme sur plus de 400 zones récifales réparties dans les océans Pacifique, Atlantique et Indien.

Le laboratoire du Dr Mike Heithaus, de la Florida International University, a chargé l’association Kap Natirel d’effectuer les opérations de terrain en Guadeloupe et en Martinique. La 1ère phase de terrain aura lieu dans quelques semaines sur le site de Petite Terre, en Guadeloupe, avec le soutien de l’association Titè et de l’ONF, gestionnaires du site.

Global Fin Print est le 1er suivi standard à l’échelle mondiale sur l’abondance des requins et des raies dans les récifs coralliens de la planète : l’utilisation d’une méthode unique et standardisée permettra de comparer les données entre les différents sites. Basé sur l’utilisation de caméras posées sur les récifs, ce projet a pour objectif de créer un recensement global des populations de requins et de raies dans ces habitats tout particulièrement sensibles aux activités humaines et aux changements climatiques.
Carcharhinus perezii stmartin proselyte shark 2007 09 franck mazeas 3
Objectif protection

Les données recueillies pourront apporter des éléments de réponses à de nombreuses questions : quelles sont les espèces les plus vulnérables ? Quels sont les régions les plus touchées par la disparition des populations de requins et de raies ? Quels sont les secteurs à protéger ? Quel est l’impact de la disparition des requins sur les écosystèmes ?... Il est essentiel de mieux connaître l’état des populations de requins et de raies et de mieux comprendre l'importance de ces animaux pour la santé des écosystèmes marins.


28136 397935460799 6297961 nContact : Océane Beaufort contact@reguar.org
0690 08 05 44
www.reguar.org
Page facebook : Réseau requins des antilles françaises
Auteurs : Océane Beaufort, Association Kap Natirel ; Jeremy Kizska, Florida International University  



Crédits photos : bruv-credit FIN PRINT
BRUV credit Jillian Morris
Carcharhinus.perezii_StMartin.Proselyte.shark_2007.09_Franck.Mazeas (3)

Affiche requins

 

«poster offert sur demande par kap natirel»

«Chaque seconde qui passe, 3 requins sont tués dans le monde, principalement pour leurs ailerons.
Aux Antilles, 40% des 35 espèces de raies et de requins identifiés pour l’instant dans nos eaux, sont menacées d’extinction.»

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/04/2016

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK