Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Aedes Aegypti : l’ennemi public N°1

Parmi la vingtaine d’espèces de moustiques recensées aux Antilles, on ne parle que de lui… Vecteur de la dengue, du chikungunya, du zika et de la fièvre jaune, l’Aedes Aegypti est un véritable danger public qui résiste, pour l’instant, aux nombreuses tentatives d’élimination… Aedesaegypti 1

P9Facilement reconnaissable avec son corps sombre et ses pattes striées de blanc, l’Aedes aegypti est originaire d’Afrique mais il a colonisé toutes les régions tropicales du monde et le réchauffement climatique lui promet de nouveaux habitats. Seule la femelle pique. Elle peut le faire tout au long de la journée et de la nuit, mais elle apprécie particulièrement le lever du jour et la tombée de la nuit. 

Le meilleur ennemi de l’homme

Ce moustique aime la compagnie des humains. Il trouve près de nos maisons des petites retenues d’eau stagnante où il pond (déchets, pneus usagés, pots de fleurs, gouttières bouchées...). Si les conditions sont bonnes, l’œuf éclot en 24 heures et la larve devient adulte une semaine plus tard. 

Cousin germain du moustique tigre (Aedes albopictus), l’Aedes aegypti est le responsable des épidémies de dengue, de chikungunya, de zika et de fièvre jaune. La femelle devient porteuse des virus (qui n’ont aucune conséquence sur elle) lorsqu’elle pique une personne contaminée. Elle les dépose ensuite sur ses futures proies.

Moustique OGM

Le moustique a donné lieu à de nombreuses tentatives d’éradication. Des insecticides violents comme le DDT ont été utilisés, mais l’Aedes développe des mutations et des résistances aux produits chimiques. Cette année, une nouvelle arme est testée dans une ville de l’État de Sao Paulo, au Brésil : le lâchage de mâles stériles.

C’était la première fois que des animaux génétiquement modifiés étaient lâchés dans la nature. D’après la société Oxitec, qui a mené l’expérience, la population d’Aedes aurait chuté de 82% en quelques mois. Cependant, d’autres expérimentations sont nécessaires pour valider cette nouvelle arme génétique. En attendant, la meilleure lutte reste de veiller à ne pas offrir de gîtes près de chez soi, ou alors de faire des bassins peuplés de poissons guppys qui mangent les larves.

L. Martin-Hernandez
 

2 p9Zika : des précautions durables

Au moment où nous bouclons, en Martinique, l’épidémie de zika est déclarée terminée depuis le 20 octobre et en Guadeloupe,  le nombre de cas est en baisse.
Mais le virus circule encore et des consignes ont été envoyées aux professionnels de santé martiniquais. L’ARS leur demande de confirmer les cas de zika par analyse biologique, de surveiller les femmes enceintes pour que chacune d’entre elle soit diagnostiquée avant la naissance, et de poursuivre la surveillance des complications du zika (effets neurologiques).

La maladie est transmissible par le moustique mais aussi par voie sexuelle.
L. M-H.

 

Commentaires (2)

1. brigaud 10/01/2017

Aedes Aegypti : ENNEMI PUBLIC n°1 (titre de votre article du n°34)

Notons dans l'introduction l'aveu d'échec des politiques de luttes anti vectorielles: elles ont toutes empoisonné les chaînes alimentaires et ( grâce à l'adaptation aux hasards rencontrés par les espèces déterminant l'EVOLUTION démontrée par Darwin) permis le développement de résistances problématiques aujourd'hui.

Actuellement des industriels en recherches génétiques développent et relâchent dans la nature en "Apprentis-Sorciers" des mâles chargés de contaminer mortellement toute la descendance, méthode présentée comme efficace par une diminution de 82% de la population d'Aedes.
Restent les 18%, issus de parents non-contaminés? Sur les quelques milliards et plus d'oeufs pondus . . .
Ou ayant muté génétiquement de façon naturelle?
Aptes ou non à transmettre n'importe quelle infection?
Dont les descendants seront d'indestructibles vecteurs de maladies, dont de nouvelles.?
Dans le flyer de l'A.R.S (ci-dessus envoyé), on apprend que 90% des lieux de pontes pourraient facilement être contrôlés, supprimés.
Suit une série de conseils primordiaux pour ôter le plus de gîtes envisageables.
Certes on tend à empêcher la ponte près des habitations. Les moustiques trouvent donc de façon naturelle un gîte "oublié", dans un rayon de 10 mètres, les larves se développent et les moustiques éclosent.
Nécessitant des épandages qui permettent le développement de résistances et empoissonnent les différentes chaînes alimentaires, comme à l'accoutumée.
Il faudrait donc suivre les recommandations de l'A.R.S., et les compléter par la méthode présentée sur Youtube lutte antimoustiques - YouTube
OFFRONS-LEUR LE GÎTE . . .
PAS LE COUVERT ! ! !
totalement GRATUIT, EFFICACE à 100% et entièrement ECOLOGIQUE.
Du pondoir à l'écloserie-mouroir, aucune descendance, pas de résistance développée, respect total des chaînes alimentaires et de l'Environnement.

Pierre BRIGAUD

2. brigaud 10/01/2017

"protocole de lutte anti-moustiques"
OFFRONS-LEUR LE GÎTE . . .
PAS LE COUVERT ! ! !
totalement GRATUIT, EFFICACE à 100% et entièrement ECOLOGIQUE.
https://www.youtube.com/watch?v=HbvCqqIP9N0
Après avoir supprimé tous les sites de pontes non contrôlés, si nous proposons sur nos terrasses et autres balcons de nombreux gîtes possibles pour la ponte, les moustiques n'auront que l'embarras du choix d'y déposer leurs oeufs et nous n'aurons que la peine de les faire éclore en milieu fermé.
Cette méthode ou protocole gratuit est accessible à toutes et tous de l'enfant à la personne âgée, de l'individu aux collectivités.
Donc pas d'investissements oui, mais pas de retour sur investissements.
A classer sans intérêt, ou à vulgariser?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/11/2016

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK