Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Déboiser nuit gravement à la santé

Le déboisement favorise l’érosion et la disparition des sols fertiles et de la biodiversité, mais il présente également des risques pour la santé ! Des chercheurs l’ont démontré en Guyane.

 

L’étude internationale publiée le 7 décembre dans la revue « ScienceAdvances » démontre que la déforestation de la forêt primaire favorise l’émergence de maladies infectieuses.

 

Les chercheurs de l’IRD, de l’INSERM et de l’université britannique de Bornemouth ont surveillé pendant trois ans une vingtaine de sites aquatiques guyanais soumis à de fortes pressions liées aux activités humaines (exploitation du bois, agriculture…) Ils ont constaté que la déforestation désorganise les écosystèmes aquatiques d’eau douce et que des espèces opportunistes se développent.

 

Concentration des bactéries

 

Ces espèces qui prolifèrent sont des « brouteurs », des « suceurs » ou des « filtreurs » qui concentrent les bactéries qu’ils ingèrent dans la vase, les sédiments ou les plantes. Ces animaux véhiculent notamment la mycobactérie responsable de l’ulcère de Buruli, une maladie chronique de la peau, très invalidante. L’homme est contaminé quand il entre en contact avec la bactérie. C’est le cas dans l’eau, notamment pendant les récoltes dans les zones humides.

 

Chaque année, au niveau mondial, entre 13 et 15 millions d’hectares de forêts disparaissent. C’est l’équivalent de la superficie de la Belgique.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/07/2017

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK