Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Les aventures d'un couple de puffins d'Audubon

Taïka et Taïko forment un jeune couple de puffins d’Audubon, venus se reproduire sur la réserve des îlets de Sainte-Anne pour la deuxième fois. Leur petit, Taïkini a de grandes chances de bientôt s’envoler et parcourir les Petites Antilles.

Une reproduction toujours à la même période

Taïka et Taïko ont un plumage brun foncé au dos et blanc en dessous, et sont des oiseaux marins pélagiques et nocturnes. Ils reviennent la nuit sur la colonie. Fidèles, ils sont contents de se retrouver pour la 2ième fois et de se reproduire sur leur site de naissance. Pendant la période d’incubation (janvier-mars), Taïka qui a 6 ans, posée dans un coin de la grotte, a pu couver son seul œuf pour l’année ! Avec Taïko, ils ont pu assurer un relais régulier pour couver l’œuf. Chacun couvait en moyenne 6 jours sans se nourrir pour une durée totale de 54 jours jusqu’à l’éclosion ! Leur petit, Taïkini est né en avril. Taïka et Taïko font, encore en ce moment, des allers-retours réguliers pour le nourrir.

En haute mer, plutôt solitaire, le puffin peut être vu furtivement, rasant la surface de l’eau, avec ses longues ailes effilées. Au bout de plusieurs jours voire de quelques heures seulement, il peut traverser plusieurs eaux territoriales et s’alimente principalement autour de Trinidad et Tobago, pendant la reproduction. Au milieu de cette mer immense, il va utiliser l’olfaction pour repérer ses proies préférant s’alimenter sur les bancs de sargasses de juvéniles de poissons et de quelques calmars. Ces petits oiseaux qui pèsent 200 grammes peuvent plonger jusqu’à 30 mètres pour pêcher !

Bientôt le départ

En juin, Taïkini et ses parents devraient s’envoler pour parcourir les Petites Antilles. On sait que ses parents vont principalement s’alimenter proche de la côte Nord Amérique du sud, traversant le Vénézuela, le Brésil et la Guyane. Pouvant vivre jusqu’à 20 ans, Taïka et Taïko seront amenés bien souvent, chaque année, à revenir à Sainte-Anne ! Selon le modèle démographique, la population va continuer à croître les prochaines années. L’effectif de la population avait fortement diminué  dans les années 1950, passant de 500 couples à une centaine actuellement. Le moindre phénomène catastrophique peut nuire à cette population fragile, d’où la nécessité de rester vigilants quant aux conditions de vie en mer et à terre de cet oiseau.

C.P.

Carte puffin d aubudon

Principales zones d’alimentation durant (rouge) et hors (vert) reproduction des puffins d’Audubon de Martinique

(Source  : C. Precheur, 2015). Crédit photo : C. Barbet

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 06/07/2017

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK