Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

De l’intérêt des Parcs Naturels Marins

De l’intérêt des Parcs Naturels Marins

La mer joue plusieurs rôles : lieu de vie pour de nombreuses espèces animales et végétales, ressource économique pour les hommes, mais aussi espace de détente et de loisirs. Cette réalité impose donc une politique maritime ambitieuse et adaptée, notamment en France (seconde puissance maritime mondiale avec près de 11 millions de km² d’espaces maritimes). Cette prise de conscience a conduit, grâce à la loi du 14 avril 2006, à la création d’un outil de gestion spécifique : les parcs naturels marins. A l'instar des parcs nationaux, les parcs naturels marins ont été créés dans le but de préserver la biodiversité menacée par l'activité humaine.

Qu'est-ce qu'un parc naturel marin ?


Un parc naturel marin a une particularité, celle d'englober plusieurs problématiques : environnementale, juridique, sociétale, etc. Les parcs naturels marins prennent en compte tous ces aspects et offrent une forme moderne de protection de l’environnement. Chaque parc a ses propres orientations de gestion, traduisant ses enjeux locaux, mais tous poursuivent trois objectifs fondamentaux : la connaissance du milieu, sa protection, et le développement durable des activités maritimes. Ainsi, un parc naturel marin vise à la fois le bon état des écosystèmes, des espèces et des habitats, des eaux marines, mais aussi l’exploitation durable des activités, ou encore le maintien du patrimoine maritime culturel.

Les parcs marins en France

La France compte aujourd’hui neuf parcs naturels marins (celui d'Iroise, de Mayotte, du golfe du Lion, des Glorieuses, du bassin d'Arcachon, de Martinique, etc.). Les créations s’étant étalées sur dix ans environ, ces parcs n’en sont pas au même stade de développement. Le premier (Parc d’Iroise) a été créé en 2007 ; en 2010, Mayotte devenait le premier parc naturel marin d’outre-mer. L’année suivante, le premier parc naturel marin de Méditerranée voyait le jour (celui du golfe du Lion), et six ans après (2017), le dernier parc était établi en Martinique.

Le parc naturel marin de Martinique

Le parc naturel marin de Martinique, le troisième d’outre-mer, couvre une superficie de 48900 km². De nombreuses activités maritimes cohabitent sur son plan d’eau : un important trafic de passagers et de conteneurs, une petite pêche côtière, mais également une économie touristique à fort potentiel. De plus, le milieu marin bénéficie d’une diversité d’habitats (mangroves, herbiers, récifs coralliens, etc.) qui rassemble une biodiversité exceptionnelle, mais qui, particulièrement menacée, nécessite une vraie protection. Les objectifs généraux du parc se déclinent en sept orientations, parmi lesquelles la contribution à une plus grande connaissance du patrimoine naturel marin martiniquais, de sa biodiversité et de ses fonctionnalités ;

la protection, la restauration ou la valorisation des espèces et des milieux marins ; le soutien de la pêche côtière artisanale et l’aquaculture, etc.

Le milieu marin martiniquais est le support de nombreuses activités économiques et il abrite une importante biodiversité. Cette dernière est liée à son bon état de santé, d'où la nécessité d’y mettre en œuvre des politiques adaptées et spécifiques ; c'est là, tout l'intérêt des parcs naturels marins. Dans un contexte où la préservation et la protection de l'environnement deviennent cruciales, perpétuer et renforcer les dispositifs déjà mis en place, tout en innovant, s’avèrent plus que jamais important.

Linsey MONPELAT et Pascal SAFFACHE

Lire aussi

Le Parc marin de la Martinique s’installe

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 17/06/2018

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK