Le magazine Fey ne bénéficie d'aucune subvention. "An nou fey'ensemb"

Nemo aux oubliettes...

Nemo aux oubliettes...

Début avril, la nouvelle est tombée par la voie d’un communiqué signé par Naval Energies : le projet de développement d’une centrale d’énergie thermique offshore à Bellefontaine, dans le Nord caraïbe, est gelé…

Officiellement, l’entreprise, spécialisée dans les énergies marines, évoque des difficultés techniques liées à la conduite principale d’aspiration d’eau froide ; cependant, l’annonce intervenait juste après un sérieux revers politique local : les élus de la CTM avaient adopté début avril une motion de défiance sur ce projet expérimental


Nemo proposait de produire de l’électricité grâce à la différence de température de 20 degrés entre les eaux profondes et les eaux de surface de la mer Caraïbe. Après des essais à la Réunion, cette centrale devait être la première du genre. Elle était inscrite dans les perspectives énergétiques de la Martinique pour sortir de la dépendance au pétrole. 

Les opposants à la centrale, le maire de Case-Pilote en tête, dénonçaient les risques environnementaux liés à l’utilisation nécessaire d’ammoniac dans le processus industriel. Ils redoutaient également les nuisances visuelles des installations offshore.

Ce rebondissement démontre une nouvelle fois la complexité des choix politiques énergétiques en Martinique. Après les désillusions sur l’éolien, après les polémiques sur les installations photovoltaïques sur les terres agricoles, après les manifestations contre l’usine Albioma qui a finalement été installée en début d’année à Trinité, aujourd’hui Nemo plonge dans les oubliettes…  

Ajouter un commentaire
 

 

Chaque individu apporte au monde sa contribution unique (Jack Kornfield)

Creaktion Graph.IK